LE PORTAIL DES ENSEIGNANTS DU LYCEE HOUARI BOUMEDIENE TEBESSA
bienvenu (e )
LE PORTAIL DES ENSEIGNANTS DU LYCEE HOUARI BOUMEDIENE TEBESSA

pour une meilleur prise en charge de nos élèves ( KTIR Amar)

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Connexion

Récupérer mon mot de passe




Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Gestion de la classe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Gestion de la classe le Sam Déc 19, 2015 5:59 pm

Merad Abdelkader


Gestion de la classe
1. L'organisation matérielle de la classe
- la disposition des tables doit correspondre à la pratique pédagogique; Au cours de la journée, elles peuvent être déplacées.
2. Les consignes
- claires, précises, courtes, connues des élèves,
- formulées, expliquées oralement mais le support visuel est indispensable,
- emploi de couleurs, schématisation.
3. La discipline
Les élèves doivent sentir que l'enseignant n'a pas le même statut qu'eux (relation asymétrique à instaurer)
Pour cela, rien n'est laissé au hasard et dans le flou. L'enseignant doit se montrer extrêmement vigilant. C'est sur ce respect de règles instaurées avec les élèves qu'une autorité négociée verra le jour.

Il faut donc anticiper la rentrée en se posant les questions indispensables :
- Que vais-je tolérer :
o en déplacements ?
o en bavardages ?
o en libres propos ?
o en classe ?
Sachant que ce que je tolère est, dans tous les cas, vrai, juste et justifiable.
- Que vais-je interdire ?
- Quelles sanctions vont être envisagées quand ce règlement sera enfreint ?
Ne pas oublier qu' :
- une punition n'est pas utilisée de façon imprévue, les élèves sont toujours mis en garde au préalable,
- une punition n'est valable que si l'enseignant la "vit" bien (ne pas la donner la "mort dans l'âme", la regretter aussitôt et ne pas demander sa réalisation)
- une punition est toujours justifiée, l'idéal étant que ce soit les élèves eux-mêmes qui tiennent ce raisonnement en comprenant et en acceptant ce pourquoi ils ont été punis,
- il vaut mieux prévoir plusieurs punitions hiérarchisées (ne pas en venir immédiatement à des punitions extrêmes).

4. L'intérêt des élèves
L'ennui est source d'indiscipline. Un élève intéressé sera moins perturbateur. Le challenge est donc de faire en sorte que les élèves, après un lourd passé d'échecs scolaires, trouvent du sens dans leur travail scolaire. Comment attirer et maintenir leur attention?

* Leur faire prendre conscience de leurs progrès

Régulièrement, les élèves sont invités à réfléchir sur leurs attentes, sur leurs compétences acquises et sur celles qui restent à acquérir, sur le programme prévu. Ils doivent réaliser la cohérence de toutes les activités parcellaires proposées.
La programmation des activités de l'année est discutée, organisée, affichée en classe, présentée dans un classeur. Il est possible de fixer avec chacun des élèves, un ou deux objectifs à atteindre pour une période donnée (un objectif de comportement + un objectif disciplinaire) en mettant au point un système (barème, courbe, comptage de points…). Les élèves colorent, barrent les cases au fil de l'année. Ils visualisent leurs progrès, si infimes soient-ils.
Le système de notation est construit positivement : c'est ce qui est juste qui rapporte des points et non pas ce qui est faux qui en enlève. L'enseignant fait en sorte que des bonnes notes soient distribuées régulièrement à tous.
Des appréciations positives figurent régulièrement sur les cahiers (Des progrès certains - C'est bien - …)
* Varier les formes d'activités
Au moment où l'enseignant prépare les séquences du lendemain, il est particulièrement vigilant à varier les formes d'activités tout au long de la journée :
- travail collectif, seul ou par groupe. Les élèves déplacent leur table quand c'est nécessaire. Les groupes ne sont pas toujours constitués avec les mêmes éléments. Pendant le travail de groupe, ils ont la possibilité de chuchoter, de se déplacer, … Tout ceci est réglementé.
- déplacement d'élèves au tableau pour expliquer, commenter un travail, interroger ses camarades,
- travail à partir de photocopies, de cassettes vidéos (passages enregistrés sur magnétoscope par l'enseignant sur les thèmes abordés en classe), de cassettes audio, de livres, de magazines,…tout dépend de la disponibilité de ces moyens.
Le rétroprojecteur est un outil tout à fait intéressant ; il permet de travailler collectivement sur un document agrandi qui reste le même que celui utilisé par les élèves.
*Elaborer avec les élèves un projet de classe
Le projet de classe est un véritable moteur pour les apprentissages.
Les élèves se sentent impliqués dans sa réalisation, responsables
de sa qualité. Selon les choix des
élèves et le goût de l'enseignant, il pourra se traduire par :
avoir des correspondants,
- -organiser une exposition dans un lieu public,
- -réaliser une brochure, un livre qui sera diffusé,
- - préparer un voyage scolaire,

La réalisation du projet est justifiée aux yeux des élèves par la diffusion d'un produit fini (un livre, une exposition, des lettres …). Les élèves se sentent impliqués dans sa réalisation et responsables de sa qualité.
C'est un moyen pédagogique pour atteindre des objectifs ( en conformité avec les programmes ) et permettre à certains élèves d'éviter de se poser des questions. ( Ex : A quoi ça sert ? ).
L'intérêt qu'ils portent au projet fait que l'écrit prend un sens et devient une nécessité plus qu'une exigence scolaire.
Le projet repose sur une production sociale : l’écrit n’est pas uniquement réservé au maître ou aux camarades de classe, il sort de la classe.
Les apprentissages réalisés à l'occasion de ce projet sont très divers :
- compétences disciplinaires
- pratique orale de la langue ex : argumenter
- lecture / production d'écrits / écriture
- connaissances nécessaires à la maîtrise de la langue vocabulaire / grammaire…
- compétences transversales
- apprentissage de la vie sociale
- organiser son temps
- désir de connaître et envie d'apprendre…
Un tableau récapitulatif permet de planifier :
- les principales phases inhérentes au projet (les étapes), la liste des opérations à effectuer (les tâches), l’ensemble des contenus d’apprentissage travaillés à cette occasion (compétences transversales, compétences disciplinaires)
- la programmation pour une période / un trimestre / une année (avec, éventuellement, un réajustement des objectifs et de la démarche en fonction des acquis manifestés et des problèmes rencontrés par les élèves).
* Elèves en difficulté :
Il est nécessaire de diversifier :
- les aides
- les tâches
- les procédures
Attention à :
- varier les formes d'intervention (oral, visuel, gestuel)
- expliquer le sens des consignes (certains mots de vocabulaire, certaines expressions sont parfois inconnus des élèves)
- ne pas multiplier les objectifs (Ex : en production d'écrit, le sens des mots difficiles est donné tout de suite, on pourra faire une recherche en vocabulaire à un autre moment)
- organiser le travail de groupe en vue d'un réel travail de groupe :
- chaque élève du groupe a le ou les textes à lire,
- le groupe n'a qu'une feuille où sont inscrites les questions et où seront écrites les réponses,
- prévoir une réelle activité de chacun des élèves pendant la correction collective (pour les "obliger" indirectement à s'intéresser à ce que disent les autres).
- accorder de l'importance aux écrits :
- les documents sont soigneusement rangés (dans un classeur par exemple).
- faire formuler les résumés par les élèves eux-mêmes.
- l'enseignant liste les mots au fur et à mesure des propositions,
- les erreurs sont écrites également,
- l'enseignant fait réfléchir sur ce qui est écrit au tableau,
- les erreurs sont expliquées et supprimées ( si possible par les élèves eux-mêmes ),
-les élèves recherchent une ou plusieurs phrases qui résument l'ensemble des mots inscrits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum